Kulture Kibaré : Rêve et sacerdoce

Kulture Kibaré : Rêve et sacerdoce

Du rêve naît une pensée. La pensée se transforme en idée. Et l’idée prend le chemin de la matérialisation du rêve.
Kulture Kibaré était un rêve. Il l’est toujours. Ce rêve a accouché une pensée, un idéal : darder toutes les lumières du monde sur la culture burkinabè. La faire découvrir dans toute sa splendeur tant aux Burkinabè qu’à ceux qui l’aiment ou le détestent, car il faut de tout pour faire un monde.

Cet idéal est l’âme de Kulture Kibaré, le vecteur de la connaissance des dômes de Fabédougou, qui va creuser pour exhumer les liens séculaires entre le Bobo et le Bawba, construire sur les ruines de Loropéni, avec le matériau qu’offre le numérique, la mystérieuse histoire des hauts fourneaux, qui ont forgé le savoir-faire du « Pays des Hommes intègres ».

Les dômes montent en escalier vers les nuages. C’est le rêve de Kulture Kibaré, élever la culture burkina-bè. C’est aussi sa destinée : s’élever.

Kulture Kibaré se donne pour objectif d’aborder tous les paramètres de la culture, à travers des reportages, des interviews ainsi que des critiques et analyses poussées, sans complaisance mais surtout tournées vers la construction d’un secteur culturel bien en phase avec les aspirations des Burkinabè et qui puisse faire face aux défis du monde.

Alors, depuis le 02 septembre 2019, votre site existe de façon formelle et légale. Suite à sa requête soumise, le Procureur du Faso, près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, lui a délivré en bonne et due forme, un récépissé de déclaration conformément aux articles 10 et 11 de la loi n°058-2015/CNT portant régime juridique de la presse en ligne au Burkina Faso. Il est donc en règle vis-à-vis de la loi et œuvre à la promotion du riche patrimoine artistique, littéraire, touristique, culturel, sociétal, etc. du Burkina Faso.

Kulture Kibaré entend porter à la connaissance de ses lecteurs toute l’actualité culturelle ainsi que des repères analytiques pour mieux la décrypter. Il mettra à profit toutes les opportunités qu’offrent les technologies de l’information et de la communication.

Nonobstant les dures réalités qui s’imposent au domaine culturel du fait du climat parfois tendu, les multiples frasques des acteurs, la réfraction à la critique, entre autres, le poids que nous chargeons aujourd’hui sur nos épaules est un vrai défi.

Nous en sommes bien conscients. Cette aventure est un sacerdoce certes, mais toute notre vie est un sacerdoce. Nous sommes peut-être rêveurs mais nous aimons bien les rêves. Car, que serait le monde sans rêve ?

La Rédaction

CATEGORIES
MOTS-CLES
Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Claude Gomez 4 ans

    Bonsoir, je me réjouis de la naissance « officielle » de Kulture Kibaré, car il porte à ma connaissance un regard pertinant sur la culture burkinabé. Merci, et longue vie à Kulture Kibaré! Claude Gomez, Grenoble/France