« Dieu de miracles » : La « commande de Dieu » de Max Arthur est prête

« Dieu de miracles » : La « commande de Dieu » de Max Arthur est prête

Max Arthur est l’auteur du nouvel album intitulé « Dieu de miracles ». C’est une œuvre qui fait essentiellement dans l’adoration et la louange. Elle est une « commande de Dieu ». Les hommes de médias, les collègues, les amis et autres connaissances de l’artiste ont découvert en exclusivité quelques titres, au cours de la dédicace, le 18 septembre 2021 à Ouagadougou.

« Dieu de miracles » est le nouvel album du chanteur chrétien, Thiotounoté Maxime Pooda. Il se fait appeler dans le corridor musical, Max Arthur. L’artiste a présenté officiellement son œuvre de huit (8) titres et a exposé le contexte dans lequel le projet est né. Pour lui, ce qu’il vient de réaliser est simplement un « appel de Dieu ». « L’appel, je l’ai senti, il y a plus de 20 ans. Les témoins sont dans la salle. Leur surprise aujourd’hui, c’est de voir que je suis en train de faire du gospel, en train de chanter les louanges du Seigneur », a indiqué d’emblée Max Arthur. Pourtant, il l’a avoué, ce n’était pas ce genre musical qu’il pressentait. L’appel a donc été pressant selon ses dires, malgré sa résistance voire complètement son refus de souscrire à la musique chrétienne quand il apprenait à chanter et à jouer. « Hélas, le Seigneur a fini par me vaincre », telle est sa confidence.

L’artiste face à la presse explique son engagement à faire l’oeuvre de Dieu

Des témoignages reçus dans la foulée au cours de la dédicace, il est ressorti qu’effectivement le fils de Kampti, dans la province du Poni, région du Sud-Ouest, fut initié à la musique traditionnelle notamment le maniement du balafon et du tamtam lobi. Ses compositions à cette époque s’inspiraient du terroir lobi.

Après un break qui a duré plus de 20 ans, Max Arthur refait surface avec un nouvel engagement musical. Cet album, il le perçoit comme « une commande de Dieu ». Il ne saurait l’expliquer que de cette façon, parce que c’est simplement pour lui un appel de Dieu.

Cependant, l’artiste au service de Dieu va nuancer les terminologies. « Je suis un chanteur du gospel. Je ne suis pas chantre parce que je ne chante pas dans une église », a-t-il souligné. Aussi, répondant à la préoccupation d’un journaliste sur le gospel et la musique chrétienne, Max Arthur s’explique en ces termes : « J’aurais des difficultés pour répondre à cette question. Mais je pense qu’il y a des gens éclairés qui peuvent donner plus d’informations. Mais pour ce que je sais, le gospel a ses origines depuis les Etats-Unis d’Amérique. Ce n’est pas forcement religieux. La musique chrétienne est à part. Parce que nous chantons Dieu, nous chantons autre chose. Cela est différent du gospel originel. Maintenant, par assimilation on dit gospel tout ce qui est musique chrétienne alors qu’en réalité, ce n’est pas le cas ». Par contre, l’adoration et la louange, à sa connaissance se rejoignent. « Quand on adore quelqu’un, on chante ses louanges. Donc, c’est la même chose », a-t-il assené.

Pour joindre l’acte à la parole, Max Arthur s’est invité sur la scène improvisée pour une prestation sur deux titres

Musique chrétienne, gospel, adoration ou louange, « Dieu de miracles » entend juste se plier au désir du Seigneur. Bien que les thématiques abordées élèvent, louent et magnifient Dieu, il y a une part de message d’espoir à l’image du titre Maranatha. Le chanteur invite tous ceux qui ont perdu l’espoir à garder la foi, car Dieu répond toujours à ses fils et filles. Max Arthur chante en français et en langue lobiri dans son opus. « Dieu de miracles » est enregistré au studio Magic Sound Record (MSR) et est arrangé par Alexis Kaboré dit Mister Alk. Eric Yelkouni et Osée Ouaba ont apporté leur touche dans les partitions de guitare.

C’est une autoproduction. Le produit est commercial. 2000 FCFA le CD et 5000 FCFA la clé USB. « Moi-même je voulais donner l’album cadeau. Puis que c’est de l’argent que j’ai sorti et si on veut que la mission continue, il faut quand même nous encourager et nous accompagner… Il me faut forcement avoir un peu de moyens pour avancer. C’est pourquoi nous avons décidé de vendre l’album  », a soutenu l’auteur de « Dieu de miracles ».

La dédicace a connu la présence de Joachim Baky, Fondateur du Groupe Edifice, et de son épouse. Ils étaient les parrains honorés. En guise de soutien, le couple a acheté 50 CD et encourager l’artiste à magnifier toujours Dieu.

Ce chanteur chrétien qui s’installe dans l’arène musicale est un agent de la Police Nationale. Il est également un promotionnaire du fondateur de Musik Univers, Clovis Ouédraogo depuis la filière Art Gestion et Administration Culturelles (AGAC) de l’Université Joseph Ki-Zerbo. Ce dernier a réitéré son engagement à accompagner Max Arthur dans sa promotion. Ils envisagent de présenter le nouvel album dans la région du Sud-Ouest et d’organiser deux concerts en novembre et en décembre dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

Ram OUEDRAOGO

Kulture Kibaré

CATEGORIES
MOTS-CLES
Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Clovis OUEDRAOGO 2 ans

    Merci a kulturekibare.
    Pour le partage de l’information.
    Nous allons prier et soutenir MaxArthure.
    Dieu de miracle la prophétie vas s’opérer