FITMO/FAB 2023 : Clôture du colloque international, place au festival artistique

FITMO/FAB 2023 : Clôture du colloque international, place au festival artistique

Ouvert plus tôt la veille à l’Université Joseph Ki-Zerbo, le colloque international du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou/Festival des arts du Burkina (FITMO/FAB) a connu son épilogue aujourd’hui, 25 octobre 2023. A l’instar de la première journée, les communications suivies des échanges ont aussi suscité un fort engouement.

Dès l’entame de la deuxième et dernière journée du colloque international du Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou/Festival des arts du Burkina (FITMO/FAB) autour du thème : « Arts et liberté », c’est le professeur Lupwishi Mbuyamba, directeur exécutif de l’Observatoire des politiques culturelles en Afrique (OCPA) qui plante le décor. A travers une leçon inaugurale, son intervention ne laisse personne indifférente. D’ailleurs, le comédien et metteur en scène burkinabè, Mady Sanfo, participant apprécie la contribution édifiante du professeur sur les droits, les créations et la liberté.

Mady Sanfo, artiste participant

Les autres communications qui ont suivi ont également été d’un apport considérable. Certains panelistes se sont appesantis sur la relation arts et éduction, le théâtre pour une thérapie comportementale en milieu scolaire au Burkina Faso, la Semaine nationale de la culture, etc.

De l’avis donc de M. Sanfo, l’apport de tous ces enseignants-chercheurs, doctorants, artistes, etc. constitue une réflexion très pointue à la création. « C’est comme une expertise technique qu’ils apportent. Ils nous donne du corpus pour nos créations », a-t-il avoué.

Docteur Boukary Tarnagda en attendant d’être annoncé pour sa communication du jour

La communication du docteur Boukary Tarnagda de l’Université Nazi Boni du Burkina Faso, a choisi de mettre en exergue l’espace et la théâtralité. En exploitant le roman « Le monde s’effondre » de Chinua Achébé, il tente alors de présenter quelques éléments de théâtralité. « Il y a un passage dans l’œuvre, au chapitre 6 de Le monde s’effondre  où il y a cette compétition de lutte. Et quand on regarde cette compétition de lutte, il y a des éléments de théâtralité. Comment les gens vont dans l’espace public ? Ça ressemble un peu à une scène de théâtre. Comment la lutte se déroule ? C’est aussi une scène de théâtre, etc. », a-t-il expliqué. Tout à tour, Rahanata Gala Compaoré, Iliasse Bougma, Larissa Delma, Dolorèse Séni, Hermas Gbaguidi, entre autres se sont succédé au présidium pour présenter aussi une communication.

Les panels sont suivis de discussions

Les échanges, de l’appréciation du docteur Boukary Tarnagda, ont été dans l’ensemble très riches.  Il a saisi l’occasion pour féliciter le docteur Hamadou Mandé et son équipe pour la tenue et la réussite de ce colloque international qui, à l’en croire reste un cadre de connexion entre la théorie et la pratique. « C’est un modèle très bénéfique pour les chercheurs et pour les praticiens. Parce que quand on réfléchit sur la pratique des gens et qu’ils sont là et prennent même la parole, c’est intéressant. Il y a un partage, il y a de l’énergie qui circule et on sent qu’on est écoutés. Même si des fois, on n’est pas d’accord, parce que les chercheurs qui analysent les travaux des artistes, ces artistes ne sont pas nécessairement d’accord. Mais, au moins, il y a une traçabilité de ce qui est fait avec ce type de cadre d’échange qu’on peut reverser à la postériorité », a-t-il soutenu.

Docteur Hamadou Mandé

C’est aux environs de 19 heures que le colloque s’est clôturé après une représentation théâtrale, une lecture du rapport général suivie d’un mot de fin prononcé par le président du comité d’organisation, docteur Hamadou Mandé. Place maintenant au festival artistique du FITMO/FAB, du 26 au 31 octobre 2023.

Ram OUEDRAOGO

Kulture Kibaré

CATEGORIES
MOTS-CLES
Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Dom-Dom 6 mois

    Toutes mes félicitations au docteur Hamandou Mandé à toute l’équipe d’organisation et aux participants. DIEU vous comble de bonheur et de grâce divine…